Quel bois choisir pour mon poêle ?

Comme beaucoup de particuliers, vous souhaitez chauffer votre maison au bois. Peu coûteux et écologique, ce combustible est de plus en plus recherché. Mais quel type de bois faut-il prendre pour avoir un chauffage efficace ? On vous dit tout.

Un bois sec et naturel pour votre poêle à bois

Pour une utilisation optimale de votre poêle à bois, il est indispensable que votre bois de chauffage soit sec. En effet, plus un bois est humide, plus il perd en performance de chauffe. De plus, il dégage de la fumée et encrasse les conduits, au risque de réduire les performances de l’installation.

Il est donc recommandé de n’utiliser que du bois dont le taux d’humidité est inférieur à 20%.

Par ailleurs, il faut absolument éviter de brûler des bois traités (bois industriels, palettes, etc…) ou peints. Ils ont tendance à mal se consumer et à causer une épaisse fumée. Des vapeurs toxiques peuvent alors être dégagées, mettant l’utilisateur en danger.

Les performances de chauffage varient en fonction des types de bois

Les différentes essences de bois possèdent des propriétés différentes. En effet, plus un bois est dur et dense, plus il dégagera de chaleur et brûlera lentement.

On distingue alors plusieurs catégories :

  • Les bois durs : chêne, frêne, charme, hêtre et orme.
    Ces bois ont un pouvoir calorique optimal. Les bûches se consument plus lentement et produisent de la chaleur plus longtemps. Cela permet d’avoir des braises abondantes prolongeant la production de chaleur.
  • Les bois mi-durs : châtaignier, robinier (faux acacia), ainsi que les arbres fruitiers (poirier, pommier, cerisier, merisier…)
    Les bois issus d’arbres fruitiers sont peu utilisés même si certains dégagent une odeur agréable en brûlant.
  • Les bois tendres : bouleau, érable, aulne, peuplier, saule, tilleul.
    Utiles à l’allumage car ils sont faciles à embraser, ces bois font de belles flammes mais leur performance de chauffage est faible.
  • Les bois résineux (plutôt tendres) : pins, sapin, épicéa, mélèze.
    Pour un poêle, ils sont à éviter. Ils projettent des braises en se consumant et encrassent les conduits à cause de leur résine.

 

Pour un poêle à bois, il est conseillé d’utiliser des essences adaptées. Ainsi, il est préférable de choisir un bois dur à écorce fine tel que le hêtre ou le frêne. A côté, pensez également à un bois tendre tel que le bouleau pour amorcer vos feux.

Le prix du stère varie approximativement entre 55 et 100 €. Les tarifs dépendent du conditionnement des bûches, de la région de votre domicile et du type de bois sélectionné.